Actualité de la RNT

Claude Palmer
Messages : 71
Enregistré le : mer. 16 sept. 2015 09:02

Actualité de la RNT

Messagepar Claude Palmer » lun. 12 août 2019 10:34

Selon Thierry Vigneault sur le forum fr .rec.radio, les sélections des candidats dans les 3 premières zones RNT lancées en mai 2014 à Marseille, Nice et Paris ont fait l'objet de nombreux désistements ou non-démarrages ont laissé avec de nombreuses places libres (à Paris les multiplex 2 et 5 ne diffusent que 4 radios chacun), sans parler des multiplex jamais mis en service par défaut d'accord entre les radios sur l'opérateur de multiplex, c'est au moins le cas sur Nice et Paris (à vérifier pour le cas de Marseille).
Ill s'agit donc bien de sélections de candidats possibles parmi les candidatures et pas encore des radios qui seront réellement autorisées. Il y a également de nouveaux multiplex planifiés notamment sur les 3 zones soit le canal 11B à Paris "zone étendue". Le 11C à Nice avec une zone "intermédiaire", le 5B "étendu" à Marseille.

Informations des médias obtenus depuis le site du CSA, :

https://www.csa.fr/Informer/Espace-pres ... le-et-Nice

En bas de page se trouve le pdf de 7 pages listant les radios qui ont été, non
pas encore autorisées, mais sélectionnées parmi les candidatures reçues.

https://www.csa.fr/content/download/254 ... C3%A9s.pdf

Il apparaît que les choix menés jusqu'à maintenant par l'obligation de couvrir prioritairement des zones à forte densité de population, n'ont laissé a priori aucune chance à la plupart des petites radios sur des zones locales ou étendues, faute de moyens financiers ou d'exigences des grands diffuseurs,
Exemples : en Poitou-Charentes sur 16 radios associatives cinq seulement ont eu les moyens de s’impliquer immédiatement dans la RNT.

Lors de réunions avec son représentant François-Xavier Meslon directeur médias au CSA, à Paris lors du congrès de la CNRA du 13 juin, ou lors d'une table ronde du RadioTour de Bordeaux le 5 juin avec les représentants des CTA locaux, et non démenti par les intéressés, il apparaît de plus en plus clairement que ces options seraient revues dans le temps par de nouveaux multiplex.

Il n’en reste pas moins vrai, que, comme pour la téléphonie, les investissements des grands opérateurs, malgré les demandes de l’ARCEP laissent subsister pendant plusieurs années es zones blanches.

Pas de panique, la FM gratuite existe.

Merci du débat ouvert et de vos réponses.



Retourner vers « Radios associatives »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité