Page 1 sur 1

Des difficultés du secteur des radios associatives pour leur fonction informative de la société civile ?

Posté : mar. 4 déc. 2018 08:13
par Coelacanthe17
Fin d'année 2018, les radios et leurs représentants fédéraux font des bilans de leur situation. Pour la FRAP et les radios de la Haute Loire, sur la Lettre Pro :
https://www.lalettre.pro/Une-annee-diff ... 18020.html

La situation n'est pas meilleure ailleurs avec les baisses du Fonds de Soutien à l'Expression Radiophonique qui durcit les critères d'exigences, la disparition des emplois aidés et une rotation plus rapide du bénévolat, sans compter la frilosité des collectivités dont les Régions en fort retrait. On constate par ricochet des ruptures conventionnelles croissantes de journalistes inquiets pour leur avenir. On peut aussi remarquer le coût élevé de la double-diffusion pour les quelques petites dizaines de radios associatives sélectionnées en Radio Numérique Terrestre.

Le constat semble concerner tous les secteurs de l'ESS.
En fin d'année les sollicitations avec des dons en baisse affectent toutes les grandes associations, Secours Populaire, Restos du Coeur, Centre sociaux, France Générosité ou les grandes ONG, comme signalé par La Croix :

https://www.la-croix.com/Economie/Econo ... 2018-12-03

Cette rapide synthèse montre une aggravation croissante de l'économie des médias de notre secteur confronté aux difficultés sociales et aux manipulations de la communication politique dominante surmultipliée par les réseaux.

Gilets jaunes plus signe de crise de régime assurés ?